Recommandations de la section 38 à destination des candidat.e.s aux concours chercheurs 2019

sticky

SECTION 38Anthropologie et étude comparative des sociétés contemporaines

L’anthropologie se caractérise par une grande diversité des objets, des terrains d’investigation et une ouverture multidisciplinaire que la démarche d’évaluation doit prendre en compte.

Cette pluralité est la garantie d’une avancée des connaissances qui ne peut se faire que par la mise en perspective et le dialogue incessants.

La section entend donc considérer et encourager la diversité des approches et des méthodes en faisant reposer son évaluation sur des critères non exclusifs adaptés aux pratiques de recherche de la discipline, dans l’actualité de ses enjeux et débats théoriques, dans la spécificité de ses investissements sur le terrain et de ses temporalités. Elle s’engage à examiner les dossiers avec rigueur, à procéder de manière collégiale et à respecter l’égalité des chances de chacun.

De façon générale, quel que soit le grade, la section prend en compte la singularité du parcours de recherche, sa logique intrinsèque et son inscription dans la dynamique propre au domaine et/ou à l’aire culturelle considérés.

Elle apprécie que le chercheur rende manifeste le renouvellement de son propre travail (qu’il s’agisse de la capacité du chercheur à poser des questions inédites ou bien à formuler de nouvelles questions sur la base des savoirs existants et de l’expérience accumulée).

La section est sensible à l’énergie déployée pour conduire et/ou animer des recherches, au souci de restitution (quel qu’en soit le support), à l’articulation rigoureuse d’une problématique et d’un terrain, à l’énoncé clair des conditions de production de la recherche.

Critères spécifiques selon les grades

Tout en considérant les années qui séparent la candidature de la thèse, seront appréciées les activités de diffusion scientifique sous toutes leurs formes : publications, participation à des séminaires ou à des colloques,  vulgarisation, expertise.

Plus que la quantité des publications, la section reconnait la diversité et la complémentarité des registres et des supports d’expression (livres, chapitres de livres, revues papier ou électroniques, rapports de recherche, création audiovisuelle et multimédia, journaux, expositions, etc.). Elle est attentive avant tout à la qualité et à la pertinence des publications dans le parcours global du chercheur.

Sera également regardée, au cours de la carrière, la manière dont le chercheur s’insère et s’implique dans un groupe ou un réseau de recherche.

Pour les évaluations périodiques et les promotions, les charges et les responsabilités collectives, administratives ou éditoriales, seront également prises en compte, comme les activités d’enseignement doctoral, la responsabilité de collectifs de recherche qui constituent autant d’atouts appréciables pour les promotions a fortiori pour l’accès au corps des directeurs de recherche.

Étant donné le fonctionnement actuel de la recherche en projets, la capacité à gérer des recherches collectives organisées pour le temps d’un projet par exemple pourra être aussi considérée.

La participation à la recherche internationale, y compris dans la dimension de mobilité du chercheur (colloques internationaux, coopération avec un établissement ou des groupes de recherches étrangers) peut également avoir son importance.

La section examinera comment le parcours du chercheur s’inscrit dans un dialogue fécond avec sa propre discipline et/ou les disciplines voisines. C’est dans cet esprit également que peut se comprendre la question du comparatisme, comme une manière de construire, à partir des analyses empiriques de phénomènes observables et variables, des outils conceptuels susceptibles de permettre une compréhension, à une autre échelle, des phénomènes contemporains divers qui traversent nos sociétés.

Critères CRCN

  • Capacité à construire un projet de recherche original et autonome;
  • Expérience de terrain;
  • Qualité des publications;
  • Implication dans la communauté scientifique (en terme de coopération locale, nationale ou internationale ; d’animation de la recherche ou de rayonnement scientifique);
  • Capacité du/de la candidat.e à renouveler ses problématiques de recherche.

La section 38  constituée en jury examinera avec intérêt les activités internationales.

La section 38 constituée en jury ne procèdera pas à une évaluation bibliométrique et la qualité des publications primera sur la quantité.

La prise en compte de ces critères sera modulée selon l’expérience de recherche des candidat.e.s (qu’elle corresponde essentiellement à la thèse ou majoritairement à un parcours postdoctoral).

Critères DR2

  • Ampleur et pertinence des recherches empiriques et théoriques;
  • Encadrement de projets et de structures collectives;
  • Dimension internationale et/ou pluridisciplinaire des travaux (publications, participation à des projets de recherche, colloques…);
  • Enseignement et encadrement ou co-encadrement de masters et de thèses;
  • Implication dans l’animation de la vie de laboratoire et dans les tâches d’administration de la recherche.

Critères DR1

  • Ampleur et pertinence des recherches empiriques et théoriques;
  • Encadrement de projets et de structures collectives;
  • Dimension internationale et/ou pluridisciplinaire des travaux (publications, participation à des projets de recherche, colloques…);
  • Enseignement et encadrement de masters et de thèses;
  • Implication dans l’animation de la vie de laboratoire et dans les tâches d’administration de la recherche.

 

Recommandations à destination des candidat.e.s aux concours chercheurs du CNRS

La section 38 du Comité national souhaite inciter les candidats et candidates au concours CNRS en section 38 (Anthropologie et étude comparative des sociétés contemporaines) à prendre connaissance de quelques recommandations concernant la constitution des dossiers de candidature. Elles ont pour objectif de permettre le traitement le plus égal possible des dossiers.

La section 38 recommande vivement aux candidat.e.s aux concours de recrutement CRCN ou DR2 de déposer également en ligne, outre leur dossier de candidature, au minimum :

  • le programme de recherche;
  • le résumé de la thèse ainsi que le rapport de soutenance (s’il est disponible à la date du dépôt et uniquement pour les concours CR);
  • une présentation des travaux antérieurs;
  • une liste des publications et ce, même s’ils souhaitent continuer à envoyer leur dossier de candidature sous forme papier. 

Programme de recherche

L’ampleur et les enjeux scientifiques du projet proposé doivent permettre de distinguer une candidature à un poste de chercheur.e au CNRS d’une candidature à un contrat post-doctoral. Le projet doit articuler l’envergure d’une recherche à long terme (un long épisode dans le temps d’une carrière) et sa faisabilité dans les années qui suivront le recrutement. 

Rapport sur travaux effectués

Il ne s’agit pas d’un CV élargi (un tel CV est par ailleurs à fournir), mais d’un texte rédigé qui doit permettre au jury d’évaluer l’expérience du/de la candidat.e dans le domaine de la recherche et de l’activité scientifique.

 Le total du projet de recherche et du rapport sur les travaux effectués ne devrait  pas excéder 50 000 signes (bibliographie non comprise) pour les dossiers CRCN et les 80 000 signes pour les dossiers de DR2. Le respect de ce cadre sera pris en considération par le jury.

Il est recommandé aux candidat.e.s de soigneusement distinguer dans leur dossier les différents types de publications selon les critères en vigueur. Ne seront mentionnés que les textes parus ou remis à l’éditeur (avec une lettre de confirmation mentionnant une date de parution).

Le jury examinera avec intérêt les activités et collaborations internationales. Le jury ne tiendra pas compte des lettres d’avis de personnalités scientifiques, étant entendu que le dossier doit suffire à évaluer la qualité des candidat.e.s et leur inscription dans des réseaux de chercheurs.

Publicités